10/06/2017

Mise au poing

 

vs02.jpg

Depuis plusieurs mois, le label Ensemble à Gauche a été détourné par une seule des sept composantes qui formaient initialement cette coalition. Cette mouvance d'obédience trotskiste en proie à une implacable dérive s’est désormais alliée à l’extrême-droite populiste tant au Grand Conseil qu’au Conseil municipal genevois. Il n’était donc pas envisageable de laisser ce seul groupe, aux orientations et aux méthodes suspectes, trahir les électrices et les électeurs qui ont voté pour une coalition de sept composantes.

label déposé

Le label Ensemble à Gauche a donc été déposé auprès de l’Institut Suisse de la propriété intellectuelle afin de protéger ses électrices et ses électeurs de ceux qui les ont trahis. Soutien complice à un député séditieux, empêchement d’élues et d’élus indépendants d’effectuer leur mandat de Député ou de Conseiller municipal, agressions verbales, mise en circulation de fausses rumeurs, manipulation de la presse, détournement de jetons de présence, indulgence envers des factions ou des régimes criminels, scandales et provocations à répétition... la liste des manquements démocratiques est longue, trop longue.

petits bourgeois agressifs et mal élevés

Une poignée d’activistes au comportement de petits bourgeois agressifs et mal élevés ne peut plus représenter les habitantes ou les habitants de Genève qui se trouvent aujourd’hui face à des difficultés sociales majeures. Ces « gôchistes » enfermés dans leur prison dogmatique ne sont finalement que l’expression de la maladie sénile d'un communisme moribond. Or, la population genevoise mérite mieux. C’est pour cela qu’avec des forces vives, indépendantes des carcans idéologiques dépassés, le Parti Radical de Gauche - Genève et la Gauche ont lancé « La liste pour Genève ». Des élues et des élus expérimentés y côtoient de simples citoyennes et citoyens nouveaux venus en politique. Leur ambition commune est d’œuvrer au bien public et non de collecter des prébendes ou de spolier des collègues.

mettre à jour nos modes de vie

Le XXIème siècle est déjà bien entamé et il faut d’urgence mettre à jour nos modes de vie et renforcer notre modèle social. Transition écologique, évolution du rapport au travail, libertés individuelles, partage équitable des richesses, utilisation rationnelle des ressources et revitalisation des institutions républicaines, nous devrons nous appuyer localement sur des valeurs sûres encore inexploitées afin de relever ces défis. En protégeant un nom, il ne s’agissait pas seulement de démasquer l’imposture de ceux qui se sont emparés abusivement d’un label politique et qui l’ont vidé de son sens, il s’agit, avec « La liste pour Genève », de reprendre confiance en nous et en notre avenir.

Pierre Gauthier

03/06/2017

Fossile et marteau...

Jeudi 1er juin 2017, lors de la séance du Grand Conseil, il était question de faire ou non une exception pour qu'une députée puisse recevoir la médaille honorifique que le Brésil lui avait décernée, ce qui est en principe interdit par le règlement du parlement genevois:

Art. 22 Titre, décoration ou pension de l’étranger
Aucun député ne peut, sauf autorisation donnée par le Grand Conseil, accepter un titre, une décoration, des émoluments ou une pension d’un gouvernement étranger.

Au vu de l'importance (!!!) du sujet, chacun y est allé de sa petite intervention histoire de bien entretenir la réputation des Genevois d'être d'inextinguibles "batoilles" comme le disent les Vaudois... L'abréviation cantonale "GE" signifiant gueule élastique comme chacun sait...

L'interminable et ennuyeux débat était sur le point de s'achever quand un député-dinosaure - miraculeusement rescapé de l'extinction massive qui s'est produite à l'ère secondaire - s'est exclamé à l'adresse de ses collègues, je cite de mémoire : "et si la médaille était attribuée par un pays comme la Corée du Nord hein?" Voulant du même coup s'offrir à vil prix une probité candide tout en feignant la répulsion envers un régime accusé par l'ONU de crime contre l'humanité... Dinosaure certes mais, malin tout de même...

Venant d'un des représentants de la go-gôche stalinienne, péniblement conservée dans du formol, la saillie ne manquait pas de piquant... En effet, n'est-ce pas cette même go-gôche - stalinienne et dinosauroïde - qui invitait le "parti frère de Corée du Nord" à son congrès annuel de 2014 comme en atteste la convocation ci-dessous?

À ces sinistres et cyniques idiots utiles, je propose donc d'attribuer un nouvel emblème bien à leur image...

Fossile et marteau!!! 

congrespdt_1.jpg

28/04/2017

la droite a eu raison

IMG_2607.jpg

 

 

En coupant à la hache en cette fin avril dans le budget culturel, social et sportif de la Ville de Genève, une évidence s’impose : la droite a eu raison... de nous montrer sa véritable nature.

 

 

 

à quoi ça sert?

À quoi sert la culture ? À rendre les gens plus intelligents, plus ouverts, plus critiques, moins malléables. Pour parler simplement, la culture nous rend libres et capables de résister aux idées toutes faites et aux idéologies simplistes.

La culture, c’est le domaine de la liberté.

À quoi sert le social ? À permettre à celui qui trébuche de ne pas rester au bord du chemin, à combler les différences entre celui qui a beaucoup et celui qui a peu Pour parler simplement, le social permet d’équilibrer les inégalités de naissance, de milieu ou de nature.

Le social, c’est le domaine de l’égalité.

À quoi sert le sport ? À apprivoiser nos ressources physiques et mentales, à accepter des règles simples, à comprendre le sens de l’effort et la joie de la réussite. Pour parler simplement le sport nous rend fraternels, respectueux de nous-mêmes et de l’adversaire et conscient de nos propres limites.

Le sport, c’est l’école de la fraternité.

logique, idéologie et méthode

Alors oui, la droite a une logique, elle a une idéologie et elle a une méthode. La logique c’est celle de la recherche incessante de l’accroissement sans limite du profit des possédants par l’exploitation des autres. La logique c’est la soumission de la masse à la dictature d’une prétendue élite. L’idéologie c’est celle de l’individualisme, celle de la loi de la jungle rebaptisée pour l’occasion « loi du marché », c’est l’adoration de la tradition et de la hiérarchie. La méthode c’est celle de la destruction de tout ce qui pourrait entraver l’enrichissement d’une minorité, c’est la lutte sans merci de tous contre tous et c’est l’accaparement des richesses collectives par une classe dominante

dogmatisme mortifère

Oui, dans la prison étroite de son dogmatisme mortifère, la droite a raison.

Il est logique qu’elle n’aime pas la culture car la droite, qui se prétend libérale, n’aime pas la liberté.

Il est logique qu’elle n’aime pas le social car la droite, qui se prétend humaniste, n’aime pas l’égalité.

Il est logique qu’elle n’aime pas le sport car la droite, qui ne conçoit le monde qu’au travers du prisme de la guerre de tous contre tous, n’aime pas la fraternité.

 

Un lendemain de débat budgétaire municipal

Pierre Gauthier

18:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2)