29/05/2012

Clivage

Clivage: Fracture selon certains plans d'orientation précise, particulière à certains minéraux, cristaux et roches.

Ah quel joli mot que ce mot! Clivage... C'est toute l'époque de mon passage au lycée Henri IV qui revient en ma mémoire. Les cours de géologie notamment. Ah, les petites bulles faites par la goutte d'acide chlorhydrique versée sur une roche calcaire! Ah, les reflets irisés du mica! Ah les petites étincelles lumineuses du quartz disséminé dans les granites! Et puis ces mots, chargés de mystère, métamorphique, feldzpath, obsidienne, cristal! Qu'elle est belle notre langue lorsqu'elle est utilisée avec précision et pertinence!


Lire la suite

11:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2012

Mathias Rust

Vingt-cinq ans déjà...

Il y a vingt-cinq ans, un jeune allemand un peu fou, Mathias Rust, âgé de 19 ans, posait son petit avion, un monoplan Cessna, sur la place Rouge à Moscou. Il avait auparavant traversé l'Europe d'Allemagne jusqu'en Russie en passant par la Finlande. Le jeune homme dont l'avion avait déjoué toute l'armada des radars de l'Armée rouge voulait "faire un geste pour la paix dans le monde." L'affaire avait fait alors grand bruit.

Aujourd'hui, vingt-cinq ans plus tard, tout le monde, ou presque, a oublié ce Mathias. Tout le monde ? Non, un de mes amis journaliste, Jurg Bisseger a mentionné l'anniversaire de cet événement sur sa page facebook et cela a ravivé ma mémoire. J'avais en ce temps là écrit une chronique sur le sujet pour qu'elle soit lue, comme chaque dimanche, par Nancy Ypsilantis, dont j'étais l'assistant, dans son émission dominicale sur Radio-Lac.

Voici cette chronique, vingt-cinq ans après.
podcast

Mathias Rust fut condamné à quatre années de prison, il fut libéré après 432 jours d'internement. Son "escapade" servit de prétexte à Michaël Gorbatchev pour limoger un grand nombre d'officiers ainsi que deux ministres... La Perestroïka et la Glasnost étaient en marche et, deux ans après l'exploit du jeune allemand, le mur de Berlin tombait, il allait emporter dans sa chute l'empire soviétique.

Pierre Gauthier