14/10/2012

James Fazy se retire définitivement de la politique...

 

10570_427887967273511_1991435305_n.jpg


Ce 14 octobre 2012, le projet de constitution genevoise - un bréviaire ultralibéral soutenu par l'alliance libérale-socialiste - a été adopté par une infime part de l'électorat. Cette adoption sonne le glas de la Genève républicaine, fille politique du radical révolutionnaire, James Fazy.

Tuer le père

Donnant raison tardivement à Freud, le corps électoral genevois a donc "tué le père". Une page historique s'est tournée, la République est morte, le règne de l'oligarchie, du communautarisme et du "tout au privé" commence... Pour le meilleur des nantis et pour le pire des autres.


Infranchissable abîme

Jamais le fossé entre ultralibéraux et républicains progressistes n'aura été si profond. Le vote genevois sur le projet de constitution est clair: ce sont les communes et les quartiers ouvriers et populaires qui ont voté non. Le oui vient des villages et de la campagne où les classes dirigeantes et "favorisées" se sont solidement retranchées dans le confort de leurs villas et dans leur mépris des petites gens.

 

cobb11e.jpg


Un score piteux

Avec ce oui à un texte tout entier inspiré des thèses les plus ultralibérales, les très rares électeurs genevois ont donc définitivement tué James Fazy, le père fondateur de la République genevoise. Ce ne sont en effet que quelque 15% du corps électoral - moins de 10% de la population du canton - qui ont donné leur soutien à la nouvelle charte.

Un score étriqué, sans envergure. Un score piteux, à l'image du texte proposé. Un texte qui n'est en effet que le reflet servile de la dogmatique ultralibérale du "tout au privé". Un texte fruit empoisonné du reniement du centre-gauche écolo-socialiste et de son asservissement à une droite extrême, triomphante et carnassière.

Légalité oui, légitimité non

Que dire d'un texte adopté "du bout des lèvres" par si peu de gens si ce n'est qu'il est certes "légal" mais, politiquement illégitime?

En effet, un texte aussi fondamental que celui d'une Constitution devrait susciter l'enthousiasme et l'adhésion populaire. Or, il n'en est rien.

Ce texte, qui n'avait d'autre ambition que de détruire les avancées politiques acquises de haute lutte par des initiatives populaires, n'est que symbolique de la résignation et du renoncement de prétendus socialistes.

Capricieux et ignorants

James Fazy est donc mort une seconde fois. Assassiné par ses propres enfants, de sales gosses capricieux, ignorants, immatures et sans doute trop gâtés...

Alors que la nature, comme la République, s'apprête à se replier dans un long et froid sommeil hivernal, quelques bribes d'un petit poème me reviennent soudain en mémoire:

"C'est l'automne, je m'étonne

de me sentir vieux tout à coup..."

Pierre Gauthier

Commentaires

Vous me donnez sérieusement l'impression de ne pas comprendre ce qu'est une démocratie, à fortiori celle en cours à Genève. Ce taux ne veut-il pas dire, de la part de la majorité, allez-y cela nous convient. L'absentéisme d'adhésion serait-il interdit? Dans le régime dont vous rêvez certainement puisqu'il ne serait plus permis de croire à quoique ce soit!

Je me pose une autre question plus fondamentale, comment pouviez-vous vous opposer alors que l'association que vous représentiez a été très bien servie avec un article spécifique aux ainés et plusieurs autres destinées aux classes défavorisées dont vous prétendez assurer la défense!

En réalité je ne suis pas du tout certain que vous ne soyez pas en infraction assez sévère avec ce qui fonde l'AVIVO. De plus, n'êtes-vous pas subventionnés? N'y a-t-il pas incompatibilité entre mandat politique et financement public????
Vous êtes décidément une énigme!

PS: si vous décidiez de ne pas publier ce commentaire je le poserai dans d'autres blogs en précisant qu'il n'a pas eut l'heur de vous plaire!

avec mon salut républicain de la première heure!

Écrit par : franco | 14/10/2012

Cher Monsieur "Franco" (du nom du dictateur espagnol?)

J'ai accepté de publier votre commentaire bien qu'il soit anonyme et que je n'aie pas l'habitude de communiquer avec des personnes qui se cachent - non sans lâcheté - derrière un pseudonyme. J'ai accepté car cela me permet de vous répondre avant de vous bannir définitivement de mes contacts.

1/ Je n'ai pas attendu votre message pour comprendre ce qu'est une démocratie. J'ai également compris que les abstentionnistes ne délivrent aucun autre message que : "on s'en fiche". L’abstentionnisme d'adhésion est peut-être un de vos fantasmes mais, il ne repose sur rien. Ce n'est donc rien.

2/ Vous me prêtez des rêves qui me font bien rire... Mais, qui m'étonnent aussi... Prétendez-vous lire dans les pensées d'autrui? Je crois que si c'est le cas, il serait sage de consulter rapidement un médecin. Ce genre de certitude pourrait en effet indiquer un dérèglement psychique qu'il importerait de traiter rapidement.

3/ L'AVIVO est effectivement une association subventionnée par la Ville de Genève qui reconnaît ainsi le rôle important joué par son service social. Pour votre information, les neuf constituantes et constituants élus sous les couleurs de l'AVIVO ont tous reversé une très forte partie de leurs jetons de présence sur un compte particulier de l'association qui est séparé du compte général. Il n'y a par ailleurs absolument aucune incompatibilité entre une adhésion à une association et une fonction élective politique. Nous vivons dans un régime dit de "milice" et les élues et élus ont toutes et tous une activité et un engagement à côté de leurs mandats. Cela est d'autant plus vrai et évident que le législateur (le Grand-conseil) a institué un quorum de 3% pour l'élection à la Constituante. Cela démontre qu'il avait la volonté de voir siéger à l'assemblée des représentants de la "société civile". Vu que vous semblez avoir quelques difficultés avec les notions politiques, n'hésitez pas à revenir vers moi si vous ne comprenez pas ce qu'est un quorum. Je vous expliquerai volontiers.

4/ Enfin, si vous imaginez me terroriser en menaçant de publier vos commentaires anonymes et peu argumentés sur "d'autres blogs", sachez, cher Monsieur "Franco le fantôme" que cela est ridicule et pitoyable. Le chantage est l'arme des faibles...

Meilleures salutations.
Pierre Gauthier

Écrit par : pierre gauthier | 14/10/2012

Les commentaires sont fermés.