10/12/2013

"C'est à ça qu'on les reconnaît." (Audiard - les Tontons flingueurs)

codebarre.jpg

Organiser la prestation de serment du nouveau gouvernement genevois dans une cathédrale est une insulte gravissime envers celles et ceux qui refusent de se voir étiquetés et, finalement, emprisonnés dans une catégorie convictionnelle quelconque.


Une insulte à la liberté absolue de conscience. Une marque de mépris. Un acte d'exclusion d'une rare violence et d'un cynisme abyssal.



Les lieux cérémoniels et confessionnellement neutres ne manquent pourtant pas... Victoria Hall, Grand-Théâtre, etc. Mais, cela serait sans compter avec les nostalgiques de la dictature théocratique calviniste qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour occulter les Lumières, la révolution fazyste et la loi de 1907 qui, en instituant la laïcité de l’État, nous a libérés du joug clérical.

Comme on peut le constater, la laïcité de nos institutions est aujourd'hui contestée par le retour des groupes religieux fondamentalistes qui grignotent patiemment les libertés chèrement acquises par nos arrière grands-parents. Ici, c'est une salle de prière installée dans une école supérieure, là c'est l'espace public qui est abandonné aux intégristes. Et enfin, malgré la disparition de cette disposition dans la charte fondamentale, c'est un gouvernement de tartuffes qui vient prêter allégeance et soumission au cléricalisme le plus rétrograde dans une cérémonie où la parole prononcée avec l'emphase des fats n'est que grandiloquence creuse.

Piétiner la Constitution - dont l'encre n'est pas encore tout à fait sèche - comme premier acte gouvernemental augure bien mal des quatre années et demie qui s'annoncent...

Art. 3 Laïcité
1 L’Etat est laïque. Il observe une neutralité religieuse.


Pierre Gauthier

Commentaires

les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait...

Écrit par : Lionel Bally | 10/12/2013

A la différence d'autres religions, si les églises sont des lieux de culte, elles n'ont jamais été des lieux d'exclusion, voire même des refuges. Il n'y a rien qu'y empêche tout un chacun de pénétrer dans une cathédrale, quelque soit sa religion et aucune pratique obligatoire : port d'un chapeau, interdiction des chaussures, etc. ...
Si l'Etat est devenu laïc, certaines traditions s'enracinent dans un passé qui ne l'était pas et en tant qu'agnostique, cela ne me choque pas qu'une cérémonie se tienne dans un lieu tel que la cathédrale, si l'on ne me force pas à adhérer aux valeurs qu'elle représente ...

@Clyde:
1/ Sur la forme: La prochaine fois, veuillez écrire sous votre identité, non sous pseudonyme.
2/ Sur le fond de votre commentaire: Personne n'est donc obligé de se rendre dans un lieu de culte pour y accomplir une cérémonie républicaine. Les lieux de culte sont faits pour les cultes religieux, pas pour y tenir une session parlementaire. En obligeant les élues et élus à prêter serment sur ou à proximité de la Bible, on affirme la soumission de la république à la religion. C'est donc un refus de respecter la constitution. C'est une allégeance gravissime à l'obscurantisme. Pierre Gauthier

Écrit par : Clyde | 11/12/2013

Les commentaires sont fermés.