21/04/2015

34.7 le lendemain matin...

Ce surlendemain d'élection municipale, une pensée pour les 65% d'abstentionnistes...

DSC00044.JPG
Bien sûr, je remercie les électrices et les électeurs qui m'ont apporté leurs suffrages... bien sûr, je suis très conscient des responsabilités que cela implique... bien sûr, les 5 ans qui viennent ne seront pas une partie de plaisir car il faudra nous battre sur tous les fronts face aux attaques incessantes d'une droite toujours plus arrogante... bien sûr... mais... 65% d'abstentionnistes... quand même.





Sont-ils à ce point certains de leurs acquis qu'il ne jugent pas nécessaire de les défendre?
Sont-ils - a contrario - tellement certains que leur précarité ne s'améliorera pas?
Sont-ils séduits par le discours récurrent des stratèges de la démagogie vociférante et inactive qu'ils sont trop abasourdis pour vouloir exprimer leur opinion?
Sont-ils à ce point confiants que leurs prébendes et leurs privilèges seront préservés qu'ils ne condescendent même pas à se mélanger à la populace?
Sont-elles? ... Sont-ils? ...


Et nous, les élues et les élus? Et moi?


Pourquoi donc, malgré ce désintérêt, inexplicable mais bien réel, allons-nous et vais-je continuer à m'investir pour ce que je crois être le bien commun?
C'est la question que nous nous posions lors de ce repas de midi avec ma compagne...
Sans doute parce que même 35% de démocratie valent mieux que 100% de dictature... Sans doute...

Commentaires

Enfin un élu qui évoque avec respect le citoyen qui s'abstient ou qui vote blanc et je vous en remercie. Après 42 ans de devoir citoyen j'ai voté blanc au Conseil Administratif pour la première fois de ma vie le 19 avril et le ferai encore le 10 mai. En effet, je suis certaine que ma précarité ne s'améliorera pas, pour reprendre votre deuxième question. J'ai la certitude qu'aucune liste, une fois assise au pouvoir, tiendra compte des réels besoins des citoyens. La droite nous saigne à visage découvert et le Parti Socialiste et les Verts nous saignent tout autant à visage masqué. Merci d'avoir partagé vos interrogations car il s'agit d'une problématique politique réelle.

Écrit par : Albrecht Priscilla | 21/04/2015

Les commentaires sont fermés.