28/04/2017

la droite a eu raison

IMG_2607.jpg

 

 

En coupant à la hache en cette fin avril dans le budget culturel, social et sportif de la Ville de Genève, une évidence s’impose : la droite a eu raison... de nous montrer sa véritable nature.

 

 

 

à quoi ça sert?

À quoi sert la culture ? À rendre les gens plus intelligents, plus ouverts, plus critiques, moins malléables. Pour parler simplement, la culture nous rend libres et capables de résister aux idées toutes faites et aux idéologies simplistes.

La culture, c’est le domaine de la liberté.

À quoi sert le social ? À permettre à celui qui trébuche de ne pas rester au bord du chemin, à combler les différences entre celui qui a beaucoup et celui qui a peu Pour parler simplement, le social permet d’équilibrer les inégalités de naissance, de milieu ou de nature.

Le social, c’est le domaine de l’égalité.

À quoi sert le sport ? À apprivoiser nos ressources physiques et mentales, à accepter des règles simples, à comprendre le sens de l’effort et la joie de la réussite. Pour parler simplement le sport nous rend fraternels, respectueux de nous-mêmes et de l’adversaire et conscient de nos propres limites.

Le sport, c’est l’école de la fraternité.

logique, idéologie et méthode

Alors oui, la droite a une logique, elle a une idéologie et elle a une méthode. La logique c’est celle de la recherche incessante de l’accroissement sans limite du profit des possédants par l’exploitation des autres. La logique c’est la soumission de la masse à la dictature d’une prétendue élite. L’idéologie c’est celle de l’individualisme, celle de la loi de la jungle rebaptisée pour l’occasion « loi du marché », c’est l’adoration de la tradition et de la hiérarchie. La méthode c’est celle de la destruction de tout ce qui pourrait entraver l’enrichissement d’une minorité, c’est la lutte sans merci de tous contre tous et c’est l’accaparement des richesses collectives par une classe dominante

dogmatisme mortifère

Oui, dans la prison étroite de son dogmatisme mortifère, la droite a raison.

Il est logique qu’elle n’aime pas la culture car la droite, qui se prétend libérale, n’aime pas la liberté.

Il est logique qu’elle n’aime pas le social car la droite, qui se prétend humaniste, n’aime pas l’égalité.

Il est logique qu’elle n’aime pas le sport car la droite, qui ne conçoit le monde qu’au travers du prisme de la guerre de tous contre tous, n’aime pas la fraternité.

 

Un lendemain de débat budgétaire municipal

Pierre Gauthier

18:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

La gauche n'a pas le monopole de la culture. La culture de droite ça existe, c'est celle qui ne vit pas aux crochets de l'Etat.

Ma réponse: "Personne n'a le monopole de la culture. La culture n'est pas une opinion en soi même si elle peut être le vecteur d'une telle opinion. La culture permet à chacun et chacune de se forger librement son opinion. Par ailleurs, il est du ressort des collectivités publiques de promouvoir la culture. Si la droite et l'extrême-droite actuellement majoritaires au Conseil municipal de la Ville de Genève coupent dans la culture, c'est parce que ces partis ont peur de l'intelligence et de la liberté. C'est aussi simple que ça. Merci de votre commentaire. PG"

Écrit par : norbert maendly | 28/04/2017

Pas tout a fait:

La culture ne s'impose pas par décret d'état ni par subvention (sauf a la rts).

Le social est comme vous dite un filet de sécurité en cas d'accident de parcours pour préserver du pire. Rien a voir avec une égalité par le nivellement du niveau de vie, faudrait pas l'oublier.

Le sport c'est la fraternité... C'est aussi ce que me dit un hooligan de mes relations.

Ma réponse: " Merci de ne pas commenter sous pseudo... c'est la première et la dernière fois que j'accepte cela de votre part.
Concernant la culture, lisez cet article intéressant: http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-culture-peut-etre-rentable-selon-une-etude_1378848.html ;
concernant le domaine social, nous sommes d'accord ;
concernant le sport, je ne crois pas que l'on puisse considérer un "hooligan" comme étant fraternel; de même je ne crois pas qu'il faut confondre le spectacle d'événements lucratifs qui se disent sportifs mais qui ne sont que des jeux de cirque modernisés avec la pratique du sport...
merci de vos commentaires. PG"

Écrit par : Eastwood | 28/04/2017

Les commentaires sont fermés.