10/10/2012

Question orale au municipal...

Mardi 9 octobre 17h30 environ, voici la question que j'ai posée au Conseil administratif de la Ville de Genève:

Affiche Vot14Oct V5-1.jpg


Les 5, 12 et 19 septembre la Ville de Genève a organisé trois séances de propagande en faveur du oui au projet de constitution. Aucun partisan du non n’y a été invité.

 

Les documents d’annonce de ces séances de propagande portaient les armoiries officielles de la Ville de Genève en violation flagrante de l’article 31 al 3 de la loi A 5 05 sur l’exercice des droits politiques et de l’article 34 de la constitution fédérale.

 

Je suis intervenu à trois reprises auprès du Conseil administratif pour exiger des explications, le Maire m’a répondu laconiquement ceci le 11 septembre :

 

« Ma collègue Esther Alder a donné comme consigne d’organiser un débat réellement contradictoire sur le sujet. »

 

Ma question est donc la suivante Madame Alder :

 

« La consigne ayant été donnée le 11 septembre, nous sommes aujourd’hui le 9 octobre, la votation a lieu le 14 octobre, attendrez-vous le 15 octobre pour organiser le débat contradictoire promis ? Et, subsidiairement est-il admissible que la Ville de Genève se permette ainsi de violer effrontément la loi républicaine en prenant abusivement fait et cause pour un projet constitutionnel trompeur et rétrograde ? »

 

Loi genevoise sur l'exercice des droits politiques:

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a5_05.html

Constitution fédérale, article 34:

http://www.admin.ch/ch/f/rs/101/a34.html

Pierre Gauthier

 

 

 

04/10/2012

Diviser pour régner

La grande victoire de la droite dans le processus de révision de la constitution n’aura pas été de parvenir à inscrire son bréviaire ultralibéral dans le texte du projet. Rien de plus normal en effet que la droite préconise et défende une politique de droite. Non, la grande victoire de la droite est d’avoir réussi à attirer dans son « camp » une majorité d’élus constituants socialistes et verts et d’avoir ainsi ruiné toute chance de parvenir à un projet constitutionnel acceptable par tous à défaut d’être résolument progressiste.



10570_427887967273511_1991435305_n.jpg

Lire la suite

26/09/2012

Débusquons les menteurs.

Un mensonge récurrent circule chez les partisans du Oui ultralibéral au projet de constitution. Ils affirment que l'article 9 du projet nouveau signifie la même chose que l'article 174A de l'actuelle constitution.

Mensonge!!!

images.jpg


Lire la suite