14/10/2012

James Fazy se retire définitivement de la politique...

 

10570_427887967273511_1991435305_n.jpg


Ce 14 octobre 2012, le projet de constitution genevoise - un bréviaire ultralibéral soutenu par l'alliance libérale-socialiste - a été adopté par une infime part de l'électorat. Cette adoption sonne le glas de la Genève républicaine, fille politique du radical révolutionnaire, James Fazy.

Tuer le père

Donnant raison tardivement à Freud, le corps électoral genevois a donc "tué le père". Une page historique s'est tournée, la République est morte, le règne de l'oligarchie, du communautarisme et du "tout au privé" commence... Pour le meilleur des nantis et pour le pire des autres.

Lire la suite