20/02/2015

Pierre Rumo, Conseiller municipal Ensemble à Gauche, décédé lundi 16 février 2015

Pierre, avec toi, le mot camarade a pris un sens proche de celui qu'on lui donnait quand on disait d'untel: "c'est mon camarade de classe." Un camarade, c'est ce que tu as été pour moi qui ai siégé à côté de toi au Conseil municipal.

Lire la suite

21/05/2014

On ne change pas une équipe qui perd!

Ce que j'adore (!!!) avec la majorité des politiciens (et ciennes!) municipaux genevois c'est qu'ils n'ont aucun sens du ridicule. Encore moins celui de l'honneur. Absolument pas celui de la logique. Et, je vous en prie, ne parlons pas de cohérence car, pour cette majorité, c'est un gros mot.

Conseil d'administration

Depuis 2006, l'entreprise 022 Télégenève / Naxoo est dirigée par un Conseil d'administration composé de cinq représentants de l'actionnaire privé UPC et de six représentants de la Ville de Genève. Quatre sont élus par le Conseil municipal, deux sont nommés par le Conseil administratif.

codebarre.jpg

Incapables

Depuis des lustres, les représentants de la Ville se sont montrés totalement incapables d'imaginer autre chose que de se débarrasser au plus vite des 51% d'actions au profit de l'entreprise américaine UPC. Incapables de penser, de créer, de concevoir autre chose que de suivre pas à pas le bréviaire ultralibéral qui recommande de privatiser tout ce qui peut l'être... Y compris le service public dont, à l'évidence, le réseau câblé 022 Télégenève fait partie.

Avec les syndicats concernés, Ensemble à Gauche (EàG) a été le seul parti à s'opposer au bradage à vil prix du téléréseau(1) qui fait partie de notre patrimoine public. Le 9 février dernier, un référendum populaire confirmait le bien-fondé des vues d'Ensemble à Gauche et des syndicats. Naxoo était sauvée... Du moins le croyait-on.

Le peuple? On s'en fout!

Fort du soutien populaire incontestable, EàG a donc proposé de renouveler les représentants de la Ville au Conseil d'administration pour faire repartir l'entreprise sur des bases saines. Mais, accrochés à leurs sièges comme des moules à leur bouchot, trois représentants de la Ville sur six ont refusé d'admettre qu'ils avaient été désavoués par le peuple. Trois ont admis la défaite de leurs idées ultralibérales et ont choisi la démission.

Hier soir, au Conseil municipal genevois, EàG a donc présenté trois candidats pour remplacer les sortants et pour insufler à Naxoo l'énergie, le courage et la motivation qui lui ont tant fait défaut jusqu'ici. C'était sans compter avec les basses intrigues et l'appât du gain. À la suite de peu reluisantes manœuvres en coulisses, ceux qui ont été les fossoyeurs de 022 Télégenève se sont arrangés pour placer leurs poulains aux sièges vacants du Conseil d'administration et pour refuser par là même de souscrire à une feuille de route destinée à sauver l'entreprise et ses employés.

République bananière

Il est donc scandaleux de constater que les six partis (MCG, UDC, PLR, PDC, Verts et PS) qui ont juré la mort de Naxoo se retrouvent aujourd'hui à en truster les juteuses places au Conseil d'administration.

On ne le dira jamais assez, Genève est vraiment devenue une république bananière.

Pierre Gauthier

(1) Proposé à la vente à 57 millions de CHF, la part de la Ville a été estimée par des experts indépendants à un prix oscillant entre 85 et 90 millions de CHF.

16/05/2014

Nigeria Libérez les lycéennes!

Une vingtaine de citoyennes et de citoyens de toutes origines se sont réunis vendredi 16 mai à 10 heures sous la "chaise brisée" de la place des Nations à Genève pour soutenir symboliquement les familles des lycéennes prises en otage par une secte religieuse extrémiste au Nigeria.

3313865149.jpg

Chaque participant portait un panneau demandant la libération des jeunes filles. Le rassemblement silencieux s'est conclu par quelques mots prononcés pour rappeler que Genève est la ville où est né le droit international humanitaire destiné à protéger les personnes les plus vulnérables - notamment les enfants - dans les situations de conflits armés.

La manifestation s'est terminée par une chaîne humaine réunissant tous les participants et par le dépôt de quelques fleurs et des messages de soutien au pied de la chaise brisée.

Charlotte Meierhofer, Pierre Gauthier et Stéphane Guex-Pierre,

membres du DAL et organisateurs.

les photos du rassemblement sont visibles sur le blog de Demir Somnez.